Accueil > Français > Dial, revue mensuelle en ligne > Archives > Années 2010-2019 > Année 2013 > Avril 2013 > NICARAGUA - Affrontements entre Indiens et colons

DIAL 3234

NICARAGUA - Affrontements entre Indiens et colons

Noticias Aliadas

vendredi 19 avril 2013, mis en ligne par Dial

Voici un texte publié par Noticias Aliadas, le 14 février 2013, et rendant compte de conflits, qui, du fait de leur éloignement vis-à-vis des centres de pouvoir, font rarement l’objet d’un traitement médiatique…


Les Indiens mayangnas demandent aux autorités de mettre fin à l’occupation de leur territoire.

Leonardo Juwith Benlis, vice-président du territoire mayangna Sauni Arungka, a exigé du gouvernement qu’il envoie une commission pour déloger quelque 1 000 familles qui occupent plus de 40% de leur territoire, situé entre les communes de Bonanza et Rosita [1]. Le territoire mayangna Sauni Arungka, situé dans la Réserve de la biosphère de Bosawas, a reçu son titre de propriété en 2010. Il s’étend sur une superficie de 490 km2, divisée en 8 communautés avec une population estimée à 4 800 habitants.

Selon les informations données par les médias locaux, les affrontements se sont produits lorsqu’environ 60 colons ont tenté de rompre le barrage de route des Indiens entre Bonanza et Rosita. Les colons demandent au gouvernement de libérer les terres indiennes pour les consacrer à l’agriculture et à l’élevage.

Le président du territoire mayangna Sauni Arungka, Armando Edwin, a déclaré que le dialogue avec les colons n’a désormais plus de sens et exige du gouvernement le respect de la loi 445 du Régime de propriété communale des peuples indiens et des communautés ethniques des régions autonomes de la côte atlantique du Nicaragua et des rivières Bocay, Coco, Indio et Maíz, qui « garantit aux peuples indiens et aux communautés ethniques la pleine reconnaissance de leurs droits d’usage, d’administration et de gestion des terres traditionnelles et de leurs ressources naturelles, ce qui fait du régime administratif des peuples indiens et communautés ethniques l’unité politique et administrative de base, le différenciant du reste du pays. »

Les leaders mayangna ont exigé de la Cour suprême de justice et du Procureur général de la République l’émission immédiate d’un ordre d’abandon des territoires indiens aux colons. Depuis que les titres de propriété ont été délivrés, les familles de colons se sont installées illégalement au cœur de la Réserve Bosawas et ont détruit ses forêts.

Outre le territoire mayangna Sauni Arungka, trois autres territoires mayangna se trouvent dans la Réserve de Bosawas : Mayangna Sauni As, Mayangna Sauni Bas et Mayangna Sauni Bus, ainsi que deux territoires du peuple miskitu (Kiplo Sait et Li Lamnit) et un territoire interculturel miskitu-mayangna (Tasbaika Kum). Mais c’est le territoire mayangna Sauni Arungka qui est le plus affecté, car il est situé dans la partie orientale de la Réserve, dans la zone limitrophe de la frontière agricole.


- Dial – Diffusion de l’information sur l’Amérique latine – D 3234.
- Traduction de Frédérique Buhl pour Dial.
- Source (espagnol) : Noticias Aliadas, 14 février 2013.

En cas de reproduction, mentionner au moins l’auteur, la traductrice, la source française (Dial - www.dial-infos.org) et l’adresse internet de l’article.

Les opinions exprimées dans les articles et les commentaires sont de la seule responsabilité de leurs auteur-e-s. Elles ne reflètent pas nécessairement celles des rédactions de Dial ou Alterinfos. Tout commentaire injurieux ou insultant sera supprimé sans préavis. AlterInfos est un média pluriel, avec une sensibilité de gauche. Il cherche à se faire l’écho de projets et de luttes émancipatrices. Les commentaires dont la perspective semble aller dans le sens contraire de cet objectif ne seront pas publiés ici, mais ils trouveront sûrement un autre espace pour le faire sur la toile.


[1Au nord du pays – note DIAL

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.