Accueil > Français > Amérique latine et Caraïbes > HAÏTI - Une soixantaine d’organisations dénoncent un don de 500 tonnes de (...)

HAÏTI - Une soixantaine d’organisations dénoncent un don de 500 tonnes de pistaches des États-Unis

AlterPresse

lundi 9 mai 2016, mis en ligne par Dial

Jeudi 5 mai 2016 - AlterPresse - Plus d’une soixantaine d’organisations haïtiennes et américaines dénoncent un don de 500 tonnes de pistaches, proposé à Haiti, dans une lettre ouverte adressée au département de l’agriculture des États-Unis (Usda) et à l’Agence américaine pour le développement international (Usaid).

Ce don annoncé par le Ministère de l’agriculture des États-Unis d’Amérique comme prétexte pour soulager la faim et la malnutrition des enfants en Haïti constitue un cadeau empoisonné, condamnent ces organisations, dans cette lettre, dont copie a été transmise à AlterPresse.

Elles réclament l’annulation de ce don, prévu pour la fin de l’année 2016.

Même si ce geste ressemblerait à un acte de bonne volonté, ce programme représente l’une des dernières tentatives des États-Unis pour déstabiliser le secteur agricole en Haïti et précipiter le pays dans plus de misère, tout en augmentant sa dépendance de l’aide étrangère, mettent-elles en garde.

La pistache joue un rôle important dans l’économie haïtienne et constitue un élément important pour assurer la sécurité et la souveraineté alimentaire du pays, indiquent-elles.

La Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (Papda) a rapporté qu’il y a plus de 150, 000 mille cultivateurs et cultivatrices qui produisent 70, 000 mille tonnes métriques de pistaches par année, rappellent-elles.

La transformation des pistaches pour produire des beurres d’arachides ou « mamba » constitue une source régulière de revenus pour plus de 500, 000 haïtiens dont la majorité sont des femmes.

Ces organisations se disent inquiètes face aux éventuelles conséquences de ce don de pistaches sur le revenu et la capacité de beaucoup de familles dans le milieu rural en Haïti.

Cette action va détruire tous les efforts et progrès consentis par les cultivateurs haïtiens depuis plusieurs années, soutiennent-elles.

Elles encouragent les États-Unis à prioriser, de préférence, toute aide qui vise à supporter la production locale et des achats locaux.

Elles plaident en faveur de la mise en œuvre de bons programmes pour supporter les efforts du Ministère de l’Agriculture des ressources naturelles et du développement rural (Marndr) et du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp) en vue de trouver des réponses aux problèmes de la famine en faveur des enfants et jeunes scolarisés.

Elles exhortent les États-Unis à privilégier un autre modèle de coopération entre les deux pays, tout en respectant l’autodétermination et l’indépendance économique d’Haiti.

L’American Jewish World Service, Food First, Grassroots International, la Papda, le Mouvement paysan Papaye (Mpp), Action Aid Haïti sont, entre autres, les organisations signataires de cette lettre.


http://www.alterpresse.org/spip.php?article20093

Les opinions exprimées dans les articles et les commentaires sont de la seule responsabilité de leurs auteur-e-s. Elles ne reflètent pas nécessairement celles des rédactions de Dial ou Alterinfos. Tout commentaire injurieux ou insultant sera supprimé sans préavis. AlterInfos est un média pluriel, avec une sensibilité de gauche. Il cherche à se faire l’écho de projets et de luttes émancipatrices. Les commentaires dont la perspective semble aller dans le sens contraire de cet objectif ne seront pas publiés ici, mais ils trouveront sûrement un autre espace pour le faire sur la toile.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.