Accueil > Français > Dial, revue mensuelle en ligne > Archives > Années 2000-2009 > Année 2006 > Juin-juillet 2006 > BRÉSIL - Lettre ouverte à la paroisse de Xinguara, en défense de la Commission (...)

DIAL 2892

BRÉSIL - Lettre ouverte à la paroisse de Xinguara, en défense de la Commission pastorale de la terre (CPT) et du Frère Henri Burin des Rozier

Dom Dominique You

jeudi 1er juin 2006, mis en ligne par Dial

Le 29 avril 2006, le syndicat rural (des propriétaires terriens) de Xinguara a remis une lettre à l’évêque du diocèse de Conceição do Araguaia (Etat du Pará), Dom Dominique YOU, pour se plaindre de l’activité en faveur des sans-terre de la Commission pastorale de la terre (CPT) et du Frère Henri Burin des Roziers et pour demander que ce dernier soit déplacé de la région. La lettre contient également des menaces voilées contre la CPT et le Frère Henri au cas où les revendications qu’elle présente ne seraient pas acceptées.

Dom Dominique You a publié la lettre ouverte qu’on lira ci-dessous pour défendre la CPT et le Frère Henri.


Xinguara, le 09.05.06

En ce jour de la fête de Saint Joseph charpentier, nous voulons donner toute sa valeur à la dignité du travail par lequel un homme ou une femme fait don de sa vie à ses fils et ses filles ou encore à la communauté ou à la société.

Aujourd’hui, nous ne pouvons oublier les tristes événements qui, au cours de ces dernières semaines, ont affecté cruellement la commune de Xinguara en atteignant plusieurs centaines de familles qui sont privées du droit de travailler, dès lors que leur est refusé celui d’accéder à la terre.

Je tiens aujourd’hui à exprimer publiquement la reconnaissance du diocèse de Conceição do Araguaia pour l’activité de la CPT en faveur des plus pauvres.

La CPT est liée à la CNBB (Conférence nationale des évêques du Brésil) pour assurer, sur les pas de Jésus le Bon Pasteur, une présence qui aide les travailleurs ruraux à défendre leur droit à la terre ou à demeurer sur celle-ci. A leur côté, la CPT défend leur droit à faire vivre leurs familles de leur travail, ainsi que le respect qui est dû à leur dignité.

Avec les autres pastorales agissant dans d’autres domaines, la C P T a également la mission de s’efforcer d’impliquer l’ensemble de la communauté et de la société dans cette cause.

A Xinguara, lors de tous les épisodes difficiles, c’est la personne de Frère Henri et celles de ses collaborateurs qui ont été les témoins de la présence de Jésus auprès de ceux qui souffrent de ces conflits de la terre.

Ainsi que l’a fait Jésus, notre frère ne donne pas pour vrai ce qui est faux, ni pour faux ce qui est vrai. Il marche dans la vérité et pour cela même est vainqueur de la mort.

Un chrétien ne peut d’un coté reconnaître, représenté sur un crucifix de bois le Seigneur qu’il aime, puis, quelques instants plus tard, s’étant retourné et sorti de l’église, omettre de le reconnaître en la personne de ceux qui aujourd’hui sont atteints par la même exclusion, la même négation de leur dignité ... Ce serait un mensonge et une tromperie de plus.

Le combat que notre frère mène – toujours dans les limites de la légalité – contre l’impunité est un combat contre les racines de la corruption.

En effet, l’impunité démultiplie l’injustice. Elle est la pire des incitations qui puisse exister : l’incitation à persévérer dans le crime.

Son action auprès des « sans défense » de la campagne est un motif de fierté pour les chrétiens, pour ceux qui cherchent la justice et veulent voir le règne de Dieu changer la face de notre monde.

Je sais que le 19 mai prochain, un titre de plus sera attribué à ce combattant de la justice sans laquelle il n’est pas de paix véritable : le titre de citoyen d’honneur de la ville de Xinguara. Xinguara rejoint ainsi les nombreuses collectivités et instances nationales et internationales qui reconnaissent les mérites de leur contemporain.

Félicitations Xinguara.

Félicitations Frère Henri.

Xinguara le 7 mai 2006


- Dial – Diffusion d’information sur l’Amérique latine – D 2892.
- Traduction Dial.

En cas de reproduction, mentionner au moins l’auteur, la source française (Dial) et l’adresse internet de l’article.

Les opinions exprimées dans les articles et les commentaires sont de la seule responsabilité de leurs auteur-e-s. Elles ne reflètent pas nécessairement celles des rédactions de Dial ou Alterinfos. Tout commentaire injurieux ou insultant sera supprimé sans préavis. AlterInfos est un média pluriel, avec une sensibilité de gauche. Il cherche à se faire l’écho de projets et de luttes émancipatrices. Les commentaires dont la perspective semble aller dans le sens contraire de cet objectif ne seront pas publiés ici, mais ils trouveront sûrement un autre espace pour le faire sur la toile.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

>> PDF Formato PDF