Accueil > Cinema > FILM - ARGENTINE - Una especie de familia [Une sorte de famille], de Diego (...)

FILM - ARGENTINE - Una especie de familia [Une sorte de famille], de Diego Lerman

Françoise Couëdel

lundi 16 octobre 2017, mis en ligne par Françoise Couëdel

- Coproduction Argentine, Brésil, Pologne, Danemark
- 95 minutes
- Avec Bárbara Lennie, Daniel Aráoz, Claudio Tolcahir, Paula Cohen
- Date de sortie : Argentine:14 septembre 2017 ; France : pas de date de sortie connue pour le moment .

Après un appel téléphonique du Docteur Costas qui l’informe que le bébé qu’elle veut adopter va naître, Malena entreprend un long périple vers le nord de l’Argentine. À sa grande surprise la clinique exige le paiement d’une somme importante soi-disant destinée à la mère porteuse, une paysanne de condition modeste et la signature du mari de Malena attestant qu’il est le père biologique du bébé. S’ensuivent des tractations douteuses entre les divers personnels de la clinique, et la famille de la mère biologique, elle-même confrontée à une situation douloureuse. Devant le refus de Mariano, le mari de Malena, de céder au chantage, Malena fait montre d’un comportement totalement irrationnel. La situation restera sans issue pour chacune des parties et au détriment du bébé et de la mère biologique.

Le film dénonce l’exploitation éhontée de familles modestes, la marchandisation du corps de la femme, la corruption d’une partie du corps médical, de la police, complice des tractations, et le vide juridique et éthique concernant l’adoption et la GPA qui ne font l’objet d’aucun débat de société en Argentine.

Diego Lerman est l’un des jeunes réalisateurs argentins les plus prometteurs. Il a déjà de nombreux films à son actif , Tan de repente, récompensé au Festival de Locarno par le Léopard d’or (2002), Mientras tanto (2006), La mirada invisible (2010) et Refugiados (2014) – films dont l’atmosphère est souvent oppressante et révélatrice des dysfonctionnements de la société argentine.

Bárbara Lennie, née de parents argentins poursuit une brillante carrière cinématographique en Espagne. Au Festival de Biarritz 2017, Daniel Araoz s’est vu décerner le Prix d’interprétation masculine pour le rôle du Docteur Costas.

Les opinions exprimées dans les articles et les commentaires sont de la seule responsabilité de leurs auteur-e-s. Elles ne reflètent pas nécessairement celles des rédactions de Dial ou Alterinfos. Tout commentaire injurieux ou insultant sera supprimé sans préavis. AlterInfos est un média pluriel, avec une sensibilité de gauche. Il cherche à se faire l’écho de projets et de luttes émancipatrices. Les commentaires dont la perspective semble aller dans le sens contraire de cet objectif ne seront pas publiés ici, mais ils trouveront sûrement un autre espace pour le faire sur la toile.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.