Accueil > Français > Dial, revue mensuelle en ligne > Archives > Années 2000-2009 > Année 2000 > Juin 2000 > BRÉSIL - La Commission pastorale de la terre dénonce les violences à (...)

DIAL 2384

BRÉSIL - La Commission pastorale de la terre dénonce les violences à Xinguara

Dom Tomas Balduino

jeudi 1er juin 2000, mis en ligne par Dial

Jerônimo Alves de Amorim, fazendeiro, va être jugé le 6 juin à Belém pour l’assassinat du président du Syndicat des travailleurs ruraux de Rio Maria. Dans ce contexte où l’impunité traditionnelle des maîtres de la terre est remise en cause, plusieurs personnes sont menacées de mort. Parmi celles-ci, se trouve le fr Henri Burin des Roziers, avocat de la Commission pastorale de la terre (CPT), dont nos lecteurs ont plusieurs fois vu la signature dans DIAL. Ci-dessous, nous publions une déclaration de Dom Tomas Balduino, président de la CPT.


La Commission pastorale de la terre, au plan national, manifeste sa préoccupation pour la situation violente et grave de la région de Xinguara, dans le sud du Pará, et affirme sa solidarité totale avec les paysans et les agents de pastorale de cette région.

Entre les 4 et 6 mai, 5 personnes ont été assassinées à Xinguara. Les indices montrent que ces crimes sont liés à la question de la terre. Le 4 mai ont été tués Reginaldo Barbosa dos Santos, sur l’autoroute 279 à proximité du fleuve Parauapebas, Aparecido Modesto da Silva et Dario Marques dos Santos, ces deux derniers à Xinguara. Le 5 mai ont été tués Josafat Rocha do Nascimento et Sidney Vieira da Silva. On les a trouvés avec les oreilles coupées sur une route en direction d’une fazenda qui a été récemment occupée par des personnes qui, tout l’indique, sont des professionnels du commerce des terres, qui n’ont rien à voir avec la réforme agraire.

Dans ce contexte terrible, il y a une liste de 10 personnes à abattre, parmi elles le fr. Henri Burin des Roziers, avocat de la Commission pastorale de la terre, le professeur Davi Passos, candidat à la mairie de Xinguara et Sebastião Ataides, président du Syndicat des travailleurs ruraux.

Les menaces et la violence qui apparaissent à Xinguara coïncident avec le fait que, pour la première fois dans l’histoire de cette région, un fazendeiro, Jerônimo Alves de Amorim, accusé d’être le commanditaire de l’assassinat du président du Syndicat des travailleurs ruraux de Rio Maria, Expedito Ribeiro de Souza en 1991, sera jugé le 6 juin en Cour d’assise.

Les fazendeiros n’acceptent pas qu’un des leurs soit jugé. Ce serait briser l’impunité sur laquelle ils comptent pour maintenir le statu quo. Et ils jouissent de la solidarité totale des autorités de la police, des hommes forts du pouvoir économique et de beaucoup d’hommes politiques de l’État du Pará.

Au contraire, le Seigneur Jésus, Dieu de la justice et de l’espérance, sera aux côtés des agents de la pastorale de la terre et avec les travailleurs pauvres dans leur recherche héroïque d’une terre de partage et de paix.

Goiánia, le 17 mai 2000

Tomas Balduino président de la CPT


- Dial – Diffusion de l’information sur l’Amérique latine – D 2384.
- Traduction Dial.
- Source (portugais) : Dial, juin 2000.
 
En cas de reproduction, mentionner au moins l’auteur, la source française (Dial - http://www.dial-infos.org) et l’adresse internet de l’article.

Les opinions exprimées dans les articles et les commentaires sont de la seule responsabilité de leurs auteur-e-s. Elles ne reflètent pas nécessairement celles des rédactions de Dial ou Alterinfos. Tout commentaire injurieux ou insultant sera supprimé sans préavis. AlterInfos est un média pluriel, avec une sensibilité de gauche. Il cherche à se faire l’écho de projets et de luttes émancipatrices. Les commentaires dont la perspective semble aller dans le sens contraire de cet objectif ne seront pas publiés ici, mais ils trouveront sûrement un autre espace pour le faire sur la toile.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

>> PDF Formato PDF