Accueil > Français > Livres, documents, revues, vidéos & audios > LIVRE - Figures de la révolte : Rébellions latino-américaines (16e-20e (...)

LIVRE - Figures de la révolte : Rébellions latino-américaines (16e-20e siècles), coordonné par Nicolas Pinet

jeudi 14 janvier 2016, mis en ligne par Dial, Nicolas Pinet

  • Collection Coyoacán
  • Syllepse, 14 janvier 2016
  • ISBN : 978-2-84950-483-3
  • 320 p., 16 €.

Présentation

Contre une vision du passé latino-américain ne retenant que les grands faits et dates d’une histoire présentée comme linéaire et sans aspérités – une « histoire des vainqueurs » –, Figures de la révolte propose de faire retour sur les moments d’achoppement et de vacillation des pouvoirs en place, sur les révoltes qui en ont fait trembler les fondations, de l’époque coloniale à nos jours.

Des luttes des communautés d’esclaves noirs en fuite contre la Couronne espagnole (Panamá, 16e siècle) aux pillages des demeures des principales personnalités politiques de Santiago del Estero (Argentine, 1993), jugées responsables de la crise en cours ; du soulèvement de Túpac Amaru au Pérou (1780-1781) aux Bogotazo (1948), Cordobazo (1969) et Caracazo (1989), cet ouvrage collectif offre la première approche précise et documentée d’une série de révoltes et d’émeutes de groupes subalternes se soulevant contre les injustices subies.

Figures de la révolte intéressera tout spécialement les lecteurs et lectrices curieux du passé et présent de l’Amérique latine et désirant aller au-delà des approches souvent superficielles et parfois caricaturales fréquemment proposées par les grands médias. Il intéressera aussi toutes celles et ceux que l’actualité des révoltes urbaines, en France (2005), en Angleterre (2011), dans le monde arabe (2010-) et au-delà, pousse à prendre du recul pour tenter de mieux saisir les dynamiques en jeu, en s’appuyant sur l’analyse de cas précis et documentés. Quand bien même chaque événement est à la fois extra-ordinaire et singulier, leur mise en miroir fait apparaître nombre de points communs, éléments d’une grammaire provisoire et fragmentaire de la révolte.

Si, à la différence d’Haïti (1791-1804), les révoltes présentées dans cet ouvrage n’ont pas fait basculer l’histoire, elles ouvrent, de manière temporaire, des espaces-temps autres, une brèche dans le système des pouvoirs en place où se déploient des expériences de liberté originales.

Sommaire

Introduction
Éléments pour une grammaire de la révolte, Nicolas Pinet, p. 7-29.

Première partie - Subalternes en révolte (16e-20e siècles)

Panamá
Rebelles noirs : retour sur l’histoire des cimarrons du 16e siècle, Ruth Pike, p. 33-51.

Pérou
La rébellion de Túpac Amaru (1780-1781) : protonationalisme et revivalisme inca, Charles Walker, p. 53-100.

Brésil
La « Jérusalem aux murs de pisé » : retour sur les événements de Canudos (1893-1897), Robert M. Levine, p. 101-143.

Argentine
La semaine tragique : grève ouvrière et répression (Buenos Aires, 7-14 janvier 1919), Felipe Pigna, p. 145-164.

Argentine
La Patagonie rebelle : grève et massacre des travailleurs ruraux des estancias de Santa Cruz (1921), Felipe Pigna, p. 165-177.

Deuxième partie - Bogotazo, Cordobazo, Caracazo… Soulèvements urbains dans l’Amérique latine de la seconde moitié du 20e siècle

Colombie
9 avril 1948 : le Bogotazo – mort et désespoir, Arturo Álape, p. 181-197.

Chili
Les évènements de mars-avril 1957 : manifestations et contestation sociale, Pedro Milos, p. 199-219.

Argentine
Manifestation de la classe ouvrière, révolte populaire et insurrection urbaine : le Cordobazo (29-30 mai 1969), James P. Brennan et Monica B. Gordillo, p. 221-250.

Mise en perspective : le Cordobazo, le plus important des soulèvements populaires argentins, Ezequiel Adamovsky, p. 251-253.

Venezuela
Le Caracazo. Sémantique de la violence politique (27 février-3 mars 1989), Fernando Coronil et Julie Skurski, p. 255-288.

Argentine
Le temps d’une rébellion : 16 décembre 1993, le Santiagueñazo, Marina Farinetti, p. 289-316.

Auteurs et traducteurs

L’ouvrage a été coordonné par Nicolas Pinet qui est actuellement chercheur postdoctoral à l’Université de Tokyo et membre du Laboratoire de changement social et politique de l’Université Paris Diderot. Nicolas Pinet est responsable de la rédaction de la revue Dial depuis 2006. À ce titre, il a assuré la coordination des précédents ouvrages collectifs publiés par Dial, dont les deux plus récents sont : Projets politiques et Luttes sociales : expériences latino-américaines (l’Harmattan, 2011) et Être comme eux ? Perspectives critiques latino-américaines sur le « développement » (Parangon, 2013).

Chaque texte a été rédigé par un ou une spécialiste de la thématique, historiens en général, mais aussi politistes et anthropologues, latino-Américains ou états-uniens.

Les auteurs de la première partie sont tous des historiens. Ruth Pike est professeure émérite au Graduate Center de la City University of New York (CUNY), Charles Walker est professeur à l’Université de Californie - Davis, Robert M. Levine (1941-2003) était professeur à l’Université de Miami et Felipe Pigna est un historien et écrivain argentin.

Les auteurs de la deuxième partie sont tour à tour historiens, anthropologues et politistes. Arturo Álape (1938-2006) était un journaliste et historien colombien, Pedro Milos est professeur à l’Université Alberto Hurtado (Santiago du Chili), James P. Brennan et Monica B. Gordillo sont respectivement professeur à l’Université de Californie - Riverside et professeure à l’Université nationale de Córdoba, Ezequiel Adamovsky est professeur à l’Université de Buenos Aires — tous sont historiens. Fernando Coronil (1944-2011) et Julie Skurski ont tous deux enseigné l’anthropologie et l’histoire à l’Université de Michigan avant d’être rattachés au Graduate Center de la City University of New York, Marina Farinetti est enseignante-chercheuse (science politique) à l’Université nationale de San Martín (Argentine).

Les textes ont été traduits de l’espagnol ou de l’anglais par Bernard et Jacqueline Blanchy, Annie Damidot, Jérémie Kaiser, Sylvette Liens et Gilles Renaud.


Acheter l’ouvrage sur le site de l’éditeur.

Les opinions exprimées dans les articles et les commentaires sont de la seule responsabilité de leurs auteur-e-s. Elles ne reflètent pas nécessairement celles des rédactions de Dial ou Alterinfos. Tout commentaire injurieux ou insultant sera supprimé sans préavis. AlterInfos est un média pluriel, avec une sensibilité de gauche. Il cherche à se faire l’écho de projets et de luttes émancipatrices. Les commentaires dont la perspective semble aller dans le sens contraire de cet objectif ne seront pas publiés ici, mais ils trouveront sûrement un autre espace pour le faire sur la toile.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

>> PDF Formato PDF