Accueil > Français > Dial, revue mensuelle en ligne > Avril 2020 > ÉQUATEUR - Déclaration du Collectif national unitaire en solidarité avec le (...)

DIAL 3527

ÉQUATEUR - Déclaration du Collectif national unitaire en solidarité avec le Venezuela

mercredi 29 avril 2020, mis en ligne par Dial

Le Collectif unitaire national, fédérant des organisations des peuples indiens, des travailleurs et des secteurs populaires a diffusé dimanche 5 avril une déclaration pour condamner les menaces, à la fois verbales et militaires – avec les manœuvres organisées en mer des Caraïbes – du gouvernement états-unien de Donald Trump contre le Venezuela. Déclaration publiée sur le site de la Confédération des nationalités indiennes de l’Équateur (CONAIE) le 6 avril 2020.


Le 5 avril 2020.

Nous, organisations nationales des travailleurs, des peuples et nationalités, des secteurs populaires, sociaux et agricoles regroupés au sein du Collectif unitaire national, notamment la Confédération des nationalités indiennes de l’Équateur (CONAIE), le Front unitaire des travailleurs (FUT) et le Front populaire (FP), condamnons la nouvelle menace proférée par le président états-unien, Donald Trump, contre le Venezuela et son peuple.

Le gouvernement états-unien ne cesse d’émettre des allégations qui constituent des diversions face à sa gestion calamiteuse de la crise sanitaire provoquée par la pandémie du Covid-19 et qui vont dans le sens des mesures prises dans l’espoir d’une réélection prochaine à l’instar de ce qui s’est produit au début de l’année avec l’Iran. Donald Trump déploie sa machine de guerre sous la forme de « manœuvres militaires » dans les Caraïbes avec 30 000 soldats, 30 navires et 250 avions et énormes porte-avions, faisant fi de l’appel à une suspension de tous les conflits en cours à travers le monde lancé par le Secrétaire général des Nations unies le 23 mars dernier afin que tout soit fait pour contenir la pandémie.

S’ajoutent à ces « manœuvres », les menaces émises dernièrement contre le peuple du Venezuela et, de manière similaire, les attaques lancées en Colombie, sous le prétexte de combattre le narcotrafic, sur le territoire où vivent frères des populations autochtones, travailleurs et peuple organisé, laissent craindre une possible intervention militaire contre le Venezuela et sa population, ce qui mettrait en danger la paix et la sécurité de ce pays, de la région et de l’Amérique.

Donald Trump, tout à son arrogance impérialiste, fait passer ses intérêts géopolitiques et économiques avant la tragédie sanitaire à laquelle fait face l’humanité et son propre peuple, révélant tout ce qu’il y a de prédateur et d’inhumain en lui, et cherche à exercer un contrôle absolu sur la région en mettant en branle sa machine de guerre, d’ingérence et de mort.

Pour la CONAIE, le FUT et le Front populaire, ce sont les travailleurs et le peuple du Venezuela, en vertu du principe d’autodétermination des peuples et des nations, qui ont vocation à régler les problèmes qu’ils rencontrent, sans intervention d’aucune force ni puissance étrangère.

Nous exhortons les organismes du droit international – ONU, OEA [1], CIDH [2], entre autres – à condamner et empêcher toute tentative d’action militaire dans la région, à défendre les principes fondamentaux qui ont donné naissance à ces organismes, comme le respect de la souveraineté des nations, de la paix mondiale et des droits humains, au nom de quoi ils ne peuvent être de simples observateurs subordonnés aux intérêts de l’impérialisme mondial et ne peuvent rester, dans l’exemple de l’OEA, complices des intérêts états-uniens dans la région.

De la même façon, nous exhortons les peuples de l’Amérique latine et du monde à condamner énergiquement cette nouvelle tentative du gouvernement des États-Unis d’envahir et d’agresser un pays pour ses intérêts géopolitiques, en l’occurrence pour mettre la main sur les réserves pétrolières du Venezuela, les plus importantes du monde. Nous ne pouvons pas être complices d’un génocide commis à des fins énergétiques par les grandes entreprises qui imposent leur loi au gouvernement états-unien.

Nous, membres du Collectif unitaire national, qui regroupe la CONAIE, le FUT et le Front populaire, condamnons les menaces de la puissance militaire états-unienne et ses prétentions irresponsables d’occupation du territoire vénézuélien : nous nous insurgeons contre l’attitude agressive et irrationnelle qui met en péril la paix et la vie du peuple du venezuela auquel nous apportons notre solidarité inconditionnelle.

nous, organisations d’ouvriers, de peuples autochtones, de paysans, d’étudiants, de femmes, de détaillants et de travailleurs indépendants adhérentes à la conaie, au fut et au front populaire, regroupés au sein du collectif unitaire national, appelons à l’Unité des peuples autochtones et des travailleurs de l’Amérique latine et du monde pour freiner l’escalade guerrière de l’impérialisme états-unien, en rappelant que le principe fondamental de la cohabitation entre les nations est l’autodétermination des peuples et la non-ingérence dans les affaires intérieures des pays.

Salutations.

Jaime Vargas
Président de la CONAIE

Mesías Tatamuez Moreno
Président en exercice du FUT

Nelson Erazo Hidalgo
Président national du Front populaire


- Dial – Diffusion de l’information sur l’Amérique latine – D 3527.
- Traduction de Gilles Renaud pour Dial.
- Source (espagnol) : CONAIE, 6 avril 2020.

En cas de reproduction, mentionner au moins les auteurs, le traducteur, la source française (Dial - www.dial-infos.org) et l’adresse internet de l’article.

Les opinions exprimées dans les articles et les commentaires sont de la seule responsabilité de leurs auteur-e-s. Elles ne reflètent pas nécessairement celles des rédactions de Dial ou Alterinfos. Tout commentaire injurieux ou insultant sera supprimé sans préavis. AlterInfos est un média pluriel, avec une sensibilité de gauche. Il cherche à se faire l’écho de projets et de luttes émancipatrices. Les commentaires dont la perspective semble aller dans le sens contraire de cet objectif ne seront pas publiés ici, mais ils trouveront sûrement un autre espace pour le faire sur la toile.


[1Organisation des États américains – note DIAL.

[2Commission interaméricaine des droits humains – note DIAL.