Accueil > Français > Dial, revue mensuelle en ligne > Octobre 2017 > DIAL - octobre 2017 - campagne de soutien, sommaire, informations & (...)

DIAL - octobre 2017 - campagne de soutien, sommaire, informations & points de repère

samedi 21 octobre 2017, mis en ligne par Dial

Campagne de soutien 2017-2018

Les lecteurs et lectrices qui nous lisent depuis plus d’un an connaissent déjà la solution adoptée par Dial pour continuer son travail d’information, les nouveaux venus le découvrent avec ce numéro : chaque année, la revue organise une campagne de soutien d’octobre à décembre.

Dial a été créé en 1971 pour, comme son nom l’indique, diffuser de l’information sur l’Amérique latine. Le régime militaire brésilien (1964-1985) exerçait un contrôle de l’information et le projet du fondateur de Dial, Charles Antoine, était de tenter de contourner ces contrôles en s’appuyant sur un réseau de connaissances pour offrir aux lecteurs et lectrices francophones des informations sur ce qui se passait dans le pays, et au-delà, en Amérique latine. La revue, d’abord diffusée par abonnement, publie depuis lors des informations rédigées par des Latino-Américains et traduites en français.

En novembre 2006, Dial est devenue une revue en ligne et la question s’est posée de savoir si l’accès devait être libre et gratuit ou limité aux abonnés. C’est la première solution, plus conforme à notre volonté d’information, qui a été retenue. Mais l’option de la gratuité requiert de trouver une manière de financer les dépenses nécessaires au fonctionnement de la revue. C’est dans cette perspective que nous avons lancé l’idée de campagnes annuelles de soutien.

Ce procédé permet de ne faire appel à votre appui financier que deux mois par an et de fonctionner sans mention des impératifs de financement ni publicité pendant le reste de l’année. Il a aussi l’avantage de démocratiser l’accès à l’information que nous souhaitons diffuser et de compter sur la responsabilité et l’engagement des lecteurs et des lectrices, plutôt que d’imposer une obligation d’abonnement avec peu de considération des possibilités financières de chacun et chacune.

C’est bien sûr un pari risqué, mais pour l’instant, cela fonctionne à peu près même si nous sommes toujours en dessous des sommes visées. Les sommes reçues sont cependant en augmentation constante. En 2014-2015, nous avons ainsi reçu 15 650 euros. En 2015-2016, nous avons réuni grâce à vous 16 385 euros, et en 2016-2017, le total des dons s’est élevé à 16 700 euros.

Cette augmentation du total des dons est pour nous un encouragement important à poursuivre notre travail. Il y a cependant un signe un peu plus préoccupant : depuis 2013, le nombre de donateurs diminue chaque année. Cette diminution est compensée par une augmentation de la somme moyenne des dons mais cette évolution n’est pas très saine, puisque la charge repose sur un nombre de plus en plus réduit de personnes.

Du fait de l’obligation légale de financer au moins la moitié de la mutuelle des salariés à compter du 1er janvier 2016, notre budget annuel est désormais de 18 500 euros, au lieu de 18 000.

Cette année, nous espérons bien continuer la progression du montant des sommes récoltées et atteindre notre objectif.

Chaque année, le moment de la campagne est très important pour nous, car c’est d’elle que dépend la possibilité de continuer. Nous comptons donc à nouveau sur vous, sans qui rien ne sera possible. Nous vous tiendrons au courant des avancées de la campagne avec la parution des numéros de novembre et de décembre. Nous vous enverrons aussi deux courriels supplémentaires, à mi-course entre les numéros mensuels.

Nous avons environ 2500 abonnés. Si chaque personne donnait 20 euros, nous recueillerions 50 000 euros. Bien entendu, cela n’arrive jamais. Si 400 personnes donnaient 50 euros – le prix de l’abonnement papier était à cette époque de 65 euros –, nous obtiendrions 20 000 euros ! Dans les faits, chacun, chacune, donne selon ses possibilités et les montants varient, mais plus nous recevrons de dons, plus nous aurons de chances d’atteindre notre objectif. L’année dernière, les sommes collectées nous ont été envoyées par moins de 100 personnes, soit bien moins que les 2500 personnes qui reçoivent chaque mois la revue par courriel…

L’association Les Amis de Dial est reconnue d’intérêt général. Vos dons peuvent donc donner lieu à des déductions d’impôts (déduction de 66 % des sommes versées dans la limite de 20% du revenu imposable). Si vous souhaitez en bénéficier, il suffit de nous le signaler, nous vous enverrons un reçu début 2018.

Les modalités pratiques du don (par chèque, virement, virement mensualisé ou paiement en ligne Paypal) sont détaillées dans le texte « Faites un don pour soutenir Dial et AlterInfos ».

En résumé :

- Comme les années précédentes, vous pouvez envoyer vos chèques libellés à l’ordre de l’Association Les Amis de Dial à l’adresse suivante :

Association Les Amis de Dial
c/o Stéphane Latarjet
4 rue Agadir
69600 Oullins - FRANCE

- Pour les virements, les coordonnées bancaires de l’association sont :

Titulaire du compte : Association Les Amis de Dial
Domiciliation : Crédit Mutuel Lyon Jean Macé (France)
RIB : 10278 07304 00062667101 41
IBAN : FR76 1027 8073 0400 0626 6710 141
BIC : CMCIFR2A

- Les banques offrent la possibilité de réaliser de manière automatique des virements mensuels d’une petite somme (5 ou 10 euros, par exemple), ce qui peut nous permettre de compter sur un apport régulier et qui peut vous éviter de trop déséquilibrer des budgets parfois déjà bien serrés.

Nous espérons que cet appel obtiendra votre soutien et que, grâce à vous et pour vous, Dial continuera son travail d’information.

Cordialement,

l’équipe de Dial.


Sommaire

- Points de repère

- DIAL 3425 - ÉQUATEUR - Nouvelle dispute pour le pouvoir

- DIAL 3426 - MEXIQUE - Les tisseurs de l’eau : l’agroécologie dans les zones humides de México-Tenochtitlán

- DIAL 3427 - BRÉSIL - Liberté, même si elle tarde à venir

- DIAL 3428 - EL SALVADOR - La voie est ouverte à l’extradition vers l’Espagne d’un des assassins des jésuites de la UCA


Parution

L’année dernière, DIAL avait publié, en trois livraisons, une traduction du livre d’Ilka Oliva Corado, Histoire d’une sans-papiers : Traversée du désert de Sonora-Arizona. Cette traduction vient d’être publiée au format papier par les éditions Nzoi (Kinshasa, RDC), en partenariat avec DIAL.

Le livre est disponible dans quelques librairies françaises, à Paris (L’Harmattan), Lyon (Terre des livres) et Marseille (Manifesten) notamment. Pour plus de détails, se reporter au site de l’éditeur.

Vous pouvez aussi le commander pour 11 € (livre + 2 € de frais de port pour un envoi en France métropolitaine) auprès de l’association Cultures - Afriques (cultures-afriques chez alterinfos.org) qui se charge de la distribution en France.

- Le réglement peut se faire par virement :

Titulaire du compte : Association Cultures - Afriques
Domiciliation : Crédit Mutuel Paris Batignolles (France)
RIB : 10278 06123 00020135901 96
IBAN : FR76 1027 8061 2300 0201 3590 196
BIC : CMCIFR2A

- Vous pouvez aussi envoyer un chèque à l’ordre de l’association à :

Association Cultures - Afriques
Chez Mme Claire Djelali
18 rue Pouchet
75017 Paris


Du côté d’AlterInfos

Sites

Films

Derniers articles publiés en français

Derniers articles publiés en anglais

Derniers articles publiés, classés par pays et régions (toutes langues confondues)

Si vous trouvez qu’un pays ou une région ne sont que trop peu couverts, aidez-nous à y remédier ! Écrivez-nous.


[>> Retour au sommaire.]

Points de repère

4 septembre - Colombie

Le gouvernement et l’Armée de libération nationale (ELN en espagnol) ont annoncé lundi 4 septembre un cessez-le-feu bilatéral, temporel et national. Cet « Accord de Quito » entre en vigueur le 1 octobre 2017 et terminera le 9 janvier 2018. Il concerne seulement la guérilla de l’ELN.

17 octobre - Argentine

Le 31 juillet 2017, des organisations mapuche et de défense des droits humains bloquent la rue devant le Tribunal fédéral de Bariloche pour demander la libération du dirigeant indien Facundo Jones Huala, à nouveau détenu depuis le 28 juin 2017. La Gendarmerie nationale réprime la manifestation et arrête plusieurs personnes. Le lendemain matin la communauté Pu Lof en résistance de Cushamen, dans la province du Chubut au sud du pays, fait l’objet d’une opération violente de la gendarmerie depuis laquelle on est sans nouvelles de Santiago Maldonado. Selon les dépositions des témoins, il aurait été fait prisonnier lors de l’opération et emmené dans un véhicule de la gendarmerie.
Un corps sans vie a été retrouvé dans le Río Chubut mardi 17 octobre, à 300 mètres du lieu d’installation de la communauté Pu Lof de Cushamen. Le frère de Santiago Maldonado, Sergio, a confirmé qu’il s’agissait du corps de son frère, retrouvé 78 jours après sa disparition. Le corps a été retrouvé dans le cadre d’une troisième opération de recherche conduite dans la zone. D’après les informations qui circulent, le corps aurait été trouvé accroché à des branches d’arbres bordant le río. La découverte du corps dans une zone déjà minutieusement inspectée par deux fois suscite des interrogations. Ariel Garzi, ami de Santiago et témoin clé a ainsi déclaré à la presse : « C’est très étrange qu’après tant de recherches, ils le trouvent juste maintenant. Pourquoi n’ont-ils pas trouvé le corps lors des recherches antérieures ? […] Pour moi, ils ont déposé le corps ici récemment. C’est la seule manière qu’ont l’État, le pouvoir judiciaire et la gendarmerie de se débarrasser d’un disparu en démocratie. Voilà ce que je pense. »

Faites-nous parvenir par courriel (redaction[AT]dial-infos.org) vos propositions de points de repère pour le mois d’octobre.

[>> Retour au sommaire.]


Envoi du courriel mensuel et changements d’adresse

Si vous changez d’adresse courriel et souhaitez continuer à recevoir Dial chaque 1er du mois, veuillez nous communiquer votre nouvelle adresse. Une fois que votre ancienne adresse est invalidée, nous risquons de ne plus avoir de moyens de vous contacter.


Recevoir les nouvelles de Dial ou d’AlterInfos par courriel

- Pour recevoir le sommaire de Dial chaque mois par courriel, vous pouvez utiliser le formulaire d’inscription. Si par erreur, vous recevez Dial à plusieurs de vos adresses, vous pouvez désinscrire les adresses superflues en bas de cette page https://listes.globenet.org/listinfo/abonnes_dial. Vous pouvez aussi envoyer un courriel à dial[AT]dial-infos.org en précisant les adresses superflues, nous nous ferons un plaisir de les désinscrire.

- Si vous souhaitez être informé-e des publications sur le site AlterInfos (articles en espagnol principalement, mais aussi en anglais, en portugais et en français), vous pouvez vous inscrire à AlterInfos_via_mail, la lettre d’information hebdomadaire d’AlterInfos.


Faites connaître Dial autour de vous

Si vous souhaitez faire connaître Dial et AlterInfos à d’autres personnes, vous pouvez utiliser les tracts prêts à imprimer disponibles en bas de l’article « Faites connaître Dial et AlterInfos autour de vous ». Vous pouvez aussi simplement transférer par courriel le sommaire du dernier numéro…

Les opinions exprimées dans les articles et les commentaires sont de la seule responsabilité de leurs auteur-e-s. Elles ne reflètent pas nécessairement celles des rédactions de Dial ou Alterinfos. Tout commentaire injurieux ou insultant sera supprimé sans préavis. AlterInfos est un média pluriel, avec une sensibilité de gauche. Il cherche à se faire l’écho de projets et de luttes émancipatrices. Les commentaires dont la perspective semble aller dans le sens contraire de cet objectif ne seront pas publiés ici, mais ils trouveront sûrement un autre espace pour le faire sur la toile.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.