Accueil > Cinema > FILM - CHILI - Dry Martina, de Che Sandoval

FILM - CHILI - Dry Martina, de Che Sandoval

Françoise Couëdel

lundi 29 octobre 2018, mis en ligne par Françoise Couëdel

- Coproduction : Chili, Argentine, 2018
- Durée : 95 minutes
- Avec Antonella Costa, Patricio Contreras, Pedro Campos, Geraldine Neary, Héctor Morales
- Sortie en salles : 15 novembre 2018 (Chili), pas de date de sortie prévue en France.

Martina est une chanteuse argentine qui a connu ses heures de gloire. Une rupture amoureuse la plonge dans une dépression qui lui fait perdre sa voix. À ses fans désespérés, elle annonce qu’elle quitte la scène et elle arrache sa perruque dans le taxi qui la conduit chez elle. Depuis elle croit qu’elle est devenue frigide et vit désormais recluse avec sa chatte.

Francisca, une jeune admiratrice chilienne, accompagnée de César, son petit ami, fait un jour irruption, force sa porte et bouleverse son quotidien. Elle prétend être sa sœur et tente de la persuader de retrouver son père qui vit au Chili, et de remonter sur scène.

Martina va sortir de son isolement. Elle se lance à corps perdu dans la poursuite de César pour lequel elle a éprouvé un véritable coup de foudre. S’ensuivent pour elle des allées et retour entre Buenos Aires et Santiago, une folle équipée, des rencontres insolites et une forme de nymphomanie, soulignée par des propos d’un humour ravageur.

Le personnage de Martina est époustouflant de beauté, de désinvolture, de vitalité débordante. Elle défie toutes les lois de la bienséance et s’exprime sans tabou.

Du film se dégage une liberté de ton, un rejet des conventions. Les quiproquos, très drôles, sont nombreux entre les protagonistes chiliens et les Argentins en raison de malentendus de vocabulaire. Le titre du film lui-même dénote un certain humour.

Dry Martina a été présenté, en avant première, au Festival de Biarritz Amérique latine 2018.

Le réalisateur

Che Sandoval est l’un des jeunes réalisateurs les plus connus de son pays, le Chili, pionnier du genre « mumblecore » en Amérique latine. En 2009, son long-métrage Te creís la más linda, pero erís la más puta est élu Meilleur Film au Festival de cinéma de La Plata (Argentine). En 2013, Soy mucho mejor que voh est élu Meilleur Film au Festival du cinéma de Varsovie.

Les acteurs

Antonella Costa est la remarquable interprète de Martina. À l’exception de Patricio Contreras qui incarne le prétendu père de Martina, acteur qui a fait ses preuves au cinéma et au théâtre, les jeunes protagonistes qui entourent Martina, Pedro Campos, Géraldine Neary et Héctor Morales font partie de cette génération de jeunes acteurs chiliens qui tentent d’innover et d’incarner un cinéma débarrassé des carcans de la bienséance.

Les opinions exprimées dans les articles et les commentaires sont de la seule responsabilité de leurs auteur-e-s. Elles ne reflètent pas nécessairement celles des rédactions de Dial ou Alterinfos. Tout commentaire injurieux ou insultant sera supprimé sans préavis. AlterInfos est un média pluriel, avec une sensibilité de gauche. Il cherche à se faire l’écho de projets et de luttes émancipatrices. Les commentaires dont la perspective semble aller dans le sens contraire de cet objectif ne seront pas publiés ici, mais ils trouveront sûrement un autre espace pour le faire sur la toile.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.