Accueil > Français > Amérique latine et Caraïbes > MEXIQUE - Sheinbaum confie à Ebrard et De la Fuente les difficiles relations (…)

MEXIQUE - Sheinbaum confie à Ebrard et De la Fuente les difficiles relations avec les États-Unis et l’Équateur

Gerardo Villagrán del Corral

mardi 2 juillet 2024, mis en ligne par Françoise Couëdel

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

21 juin 2024.

Claudia Sheinbaum, présidente élue, a révélé hier la première liste des membres de son prochain cabinet, constitué de trois hommes et trois femmes, dont Marcelo Ebrard (ex-chancelier de López Obrador), comme secrétaire à l’Économie, Rosaura Ruiz, aux Sciences, Humanités, Technologie et Innovation (nouvellement créé) et Juan Ramón de la Fuente, aux Relations Extérieures.

Sheinbaum, première femme qui accède à la présidence du Mexique, prendra ses fonctions le 1eroctobre prochain. Elle avait déjà nommé le secrétaire aux Finances, Rogelio Ramírez de la O, lors d’un épisode de nervosité des marchés créé par la presse hégémonique.

La future mandataire a également nommé Alicia Bárcena à l’Environnement et aux Ressources naturelles, Julio Berdegué, à l’Agriculture et au Développement rural, et Ernestina Godoy, conseillère juridique de la Présidence. Ces nominations s’ajoutent à celle de Rogelio Ramírez de la O, qui restera secrétaire aux Finances et au Crédit public.

Lors de la cérémonie de présentation Sheinbaum a souligné qu’il s’agit d’hommes et de femmes remarquables, d’expérience. « Leur engagement est celui du partage de la prospérité, du principe de l’humanisme mexicain – pour le bien de tous, pour les pauvres avant tout – et de la continuité de l’austérité républicaine », a-t-elle déclaré. Ils poursuivront, a-t-elle dit, la voie de ce qu’a obtenu déjà le président Andrés Manuel López Obrador. Ils savent que notre objectif n’est pas seulement la croissance économique mais aussi un développement équitable.

La nouvelle mandataire, qui a remporté les élections du 2 juin avec plus de 30% de voix d’avance sur Xóchitl Gálvez, de droite, a déclaré que jeudi prochain elle annoncerait de nouvelles nominations. Le nouveau congrès, élu le 2 juin dernier, prendra ses fonctions le 1er septembre, un mois avant la fin du mandat de López Obrador. La représentation officialiste comptera sur une majorité qualifiée des deux tiers à la Chambre des Députés et aura presque une aussi large majorité au Sénat.

À la coalition de gouvernement manqueront trois ou quatre sièges au Sénat pour pouvoir réaliser le projet d’une vingtaine de réformes de la Constitution que proposent López Obrador et Sheinbaum, connu sous le nom de Plan C, au nombre desquelles figurent le changement du Pouvoir judiciaire, l’élection des juges et des magistrats par un vote populaire et la suppression des entités autonomes de l’État.

Les relations avec les États-Unis et l’Équateur

Ebrard a déclaré que parmi les responsabilités de la nouvelle équipe il y a celle d’affronter un monde « plus protectionniste » et « plus instable ». « La mission est donc d’affronter ces eaux tourmentées (tempétueuses) avec tout ce que nous avons appris au cours de nos vies », a-t-il déclaré.

Pour le Mexique, il y a en premier lieu la relation avec les États-Unis où l’ex-mandataire Donald Trump (2017-2021), très agressif vis-à-vis du Mexique, pourrait revenir à la Maison-Blanche après les élections de novembre, ce qui pourrait impliquer un changement, après la bonne entente existant avec le gouvernement du président actuel, Joe Biden.

Le chancelier et le ministre de l’Économie auront pour mission principale la relation avec les États-Unis, le plus important partenaire commercial du Mexique, après qu’ils ont dépassé la Chine en 2023. Les États-Unis sont les destinataires à 80% des exportations mexicaines.

Le Secrétariat de l’Économie, est chargé de la révision du Traité de libre commerce (TLC) avec les États-Unis et le Canada jusqu’à 2026. Aux États-Unis les élections présidentielles se tiendront le 5 novembre prochain et l’actuel mandataire démocrate, Joe Biden, joue sa réélection face à l’ex président républicain Donald Trump.

Le nouveau chancelier Juan Ramón de la Fuente, a été préalablement représentant du Mexique devant les Nations Unies et, de 2007 à 2013, a été recteur de l’Université nationale autonome de México (UNAM), une des plus importantes de l’Amérique latine. De la Fuente, est le coordinateur actuel de l’équipe de transition, secrétaire à la Santé et représentant du Mexique devant les Nations unies. Il est en outre Prix national des sciences et des arts.

Alicia Bárcena quittera sa charge de chancelière le 30 septembre prochain pour entrer le jour suivant au cabinet de Sheinbaum comme secrétaire de l’Environnement et des ressources naturelles.

Outre le fait d’avoir été ambassadrice du Mexique au Chili, elle a occupé la fonction de secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Amérique latine (CEPAL), de cheffe de cabinet du secrétariat général des Nations Unies et de sous-secrétaire de l’Écologie, entre autres fonctions.

La relation bilatérale est aussi marquée par la migration constante de personnes sans papier et le trafique de fentanyl, un opioïde puissant qui tue chaque année des dizaines de milliers de personnes par overdose aux États-Unis. « Je suis très fière, heureuse de ce que ceux qui sont aujourd’hui présents aient accepté de faire partie de notre équipe », a déclaré la mandataire élue, lors d’une conférence de presse dans la ville de Mexico.

D’autres défis à relever pour le prochain chancelier seront la plainte du Mexique contre l’Équateur devant la Cour internationale de justice (CIJ) après l’assaut de l’ambassade du Mexique à Quito, le 5 avril, et la réparation des relations rompues avec le gouvernement de Dina Boluarte au Pérou, membre de l’Alliance du Pacifique, après la qualification de « persona non grata » de l’ambassadeur du Mexique à Lima.

De la Fuente a souligné « l’excellence d’une longue tradition diplomatique du Mexique, celle d’un pays médiateur » et s’est engagé à « honorer ces traditions ».

Autres ministres

Rosaura Ruiz, a été camarade de Sheinbaum à la faculté des Sciences de la UNAM. Elle dirigera le nouveau secrétariat des Sciences, Humanités, Technologie et Innovation, qui sera intégré dans l’actuel Conseil national des humanités, sciences et technologies (Conahcyt) et sera en charge du projet des universités nationales Rosario Castellanos et de celle de la Santé. Ruiz a été secrétaire à l’Éducation, Science, Technologie et Innovation de la ville de Mexico. Elle est membre du Système national de la recherche et a été la première femme présidente de l’Académie mexicaine de la science.

De son côté, Julio Berdgué, le futur secrétaire de l’Agriculture et du développement rural, a à son actif une longue trajectoire en faveur du développement agricole au Mexique, en Amérique latine et dans la Caraïbe. Il a été sous-directeur général et représentant régional de l’Organisation des Nations unies pour l’Agriculture et l’alimentation et président du comité directif du Centre international de l’Amélioration du maïs et du blé.

Enfin, l’ex-juge de la Ville de Mexico, Ernestina Godoy, sera conseillère juridique de la Présidence. Sheinbaum a loué son soutien aux femmes et son combat contre la corruption et l’impunité. En acceptant cette fonction, Godoy ne pourra plus être présente au Sénat.


Gerardo Villagrán del Corral est un anthropologue et économiste mexicain, associé au Centre latino-américain d’analyse stratégique (CLAE, www.estrategia.la).

Traduction française de Françoise Couëdel.

Source (espagnol) : https://estrategia.la/2024/06/21/shienbaum-pone-en-manos-de-ebrard-y-de-la-fuente-las-dificiles-relaciones-con-EE.UU.

Les opinions exprimées dans les articles et les commentaires sont de la seule responsabilité de leurs auteurs ou autrices. Elles ne reflètent pas nécessairement celles des rédactions de Dial ou Alterinfos. Tout commentaire injurieux ou insultant sera supprimé sans préavis. AlterInfos est un média pluriel, avec une sensibilité de gauche. Il cherche à se faire l’écho de projets et de luttes émancipatrices. Les commentaires dont la perspective semble aller dans le sens contraire de cet objectif ne seront pas publiés ici, mais ils trouveront sûrement un autre espace pour le faire sur la toile.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.