Accueil > Français > Livres, documents, revues, vidéos & audios > LIVRE - Imbrication : Femmes, race et classe dans les mouvements sociaux, (...)

LIVRE - Imbrication : Femmes, race et classe dans les mouvements sociaux, de Jules Falquet

mercredi 8 avril 2020, par colaborador@s extern@s

 éditions du Croquant, 2020
 ISBN : 978-2-36512-233-7
 302 p., 15 €.

Quatrième de couverture

Face à l’urgence actuelle de changer ce monde, comment lutter et avec qui ? Peut-on se battre comme femme sans trahir sa culture ? Comment s’organiser simultanément en tant que Noir-e et prolétaire ? Doit-on vraiment dénoncer à la fois le racisme, le capitalisme et le patriarcat ? Et surtout, quelles solidarités, quelles alliances construire, autour de quels projets ?

Imbrication décortique la complexité des identités, des loyautés et des intérêts de chacun-e dans les mouvements sociaux. L’ouvrage présente l’histoire de luttes guérillères (Salvador), indiennes-paysannes (mouvement zapatiste au Mexique) ou noires (Brésil, République dominicaine, USA), ainsi que les mouvements de femmes, féministes et lesbiennes du continent.

Les femmes des Amériques et des Caraïbes nous tendent un miroir exceptionnel pour mieux comprendre « l’intersectionnalité » à un moment de foisonnement des luttes, parfois déroutant.

Partant du quotidien des mouvements pour parvenir à une véritable « science des opprimé-e-s », ce livre s’adresse aussi bien au public curieux qu’aux activistes et au monde de la recherche.

L’autrice

Jules Falquet est sociologue et enseignante-chercheuse à l’Université de Paris. Elle consacre ses recherches à la mondialisation et aux mouvements sociaux. Elle est également spécialiste des femmes dans les guérillas en Amérique latine.

Sommaire

 Introduction

Première partie : Femmes dans des mouvements sociaux à hégémonie masculine
 Chapitre 1 : À qui appartiennent les femmes ? Sexe et classe dans l’expérience des révolutionnaires salvadoriennes
 Chapitre 2 : Lutter pour la culture et pour la terre. Sexe et race-classe dans l’expérience des femmes indiennes zapatistes

Deuxième partie : Féminismes dans la diaspora noire
 Chapitre 3 : Le Combahee River Collective et la découverte de l’imbrication des rapports sociaux aux États-Unis
 Chapitre 4 : Le féminisme noir d’Amérique latine et des Caraïbes des années 90 : la construction d’une améfricanité critique

Troisième partie : Imbrication des rapports sociaux dans un mouvement féministe continental
 Chapitre 5 : Le féminisme latino-américain et des Caraïbes (1975-1995) : de la révolution à l’ONGisation
 Chapitre 6 : « Féministes autonomes » latino-américaines et caribéennes : vingt ans de critique à la coopération au « développement »

 Épilogue

responsabilite

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

>> PDF Formato PDF